A épingler dans votre agenda : le cross de Wellin le dimanche 12 janvier 2020 et le dîner du ROCA le dimanche 15 mars 2020 à la salle St Pierre de Wavreille.

 

Publié par Frédéric

ROCHEFORT - Ne cherchez pas de piste d’athlétisme à Rochefort ! Sur le site où s’entraînent les athlètes du Roca, non loin pourtant de l’anneau vélocipédique, c’est sur les terrains herbeux du football que les sprinteurs et autres adeptes du demi-fond tentent de forcer les performances.

Pour les concours du poids, de la longueur et de la hauteur, les aires apparaissent dans un état de délabrement. « Rien n’est homologué, précise la présidente Agnès Delhalle. Seul le disque pourrait l’être. » En effet, grâce à l’intervention communale, une cage destinée au lancement du disque a vu le jour « pour une question de sécurité évidente. L’investissement était impossible pour nos finances. » Le club a par contre acquis un tapis pour le sautoir en hauteur, grâce aussi à l’Adeps « sinon il n’y avait plus rien. Déjà que les plus grands nous quittent dès qu’ils sont en cadets, nous ne pouvons plus travailler qu’avec les benjamins, les pupilles voire les minimes. Dès que le travail de nos entraîneurs commence à porter leurs fruits, les gosses partent, les plus motivés s’en vont à Ciney, à Marche ou Bertrix. Si rien n’est fait, je ne sais pas ce que nous allons devenir. Nous n’avons plus que cinquante membres et ce chiffre est en diminution depuis des années. » Certes, l’échevin des sports de la commune, Jules de Barquin, a été sensibilisé au problème par les responsables du Roca mais, contacté par nos soins, il n’a pas voulu s’appesantir sur un projet de rénovation qui n’en est qu’à ses premiers balbutiements. « Ne rêvons pas d’une piste circulaire, reprend la présidente, mais tout simplement d’un projet qui nous permette de lancer sur de véritables appuis et de courir sur un tapis dans de bonnes conditions. Et nous en arrivons à devoir nous battre pour conserver nos heures d’occupation dans la salle d’à côté, durant l’hiver. Le Roca vit dans le monde de la débrouille et même notre cross, nous devons l’exporter à Wellin. » Il y a quelques années, un projet avec le collège de Bure avait été envisagé mais le financement était lourd et les intérêts publics trop divergents. Désormais, le Roca est Gros-Jean comme devant et risque de verser au découragement.

Vers l'Avenir

Rochefort parent pauvre de l'athlétisme ?Rochefort parent pauvre de l'athlétisme ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article